Club

Des débuts difficiles

Au printemps 1999, alors que les rares volatiles de l’époque profitaient d’une semaine exceptionnelle de vols sur Perros et utilisaient alors le panorama comme décollage, l'équipe municipale de l'époque s’est inquiétée de savoir si sa responsabilité n’était pas engagée.

Devant les difficultés à trouver un d’interlocuteur représentant notre petite communauté, elle décidait d’imposer un arrêté interdisant la pratique du Vol-libre sur sa commune.

Fin des vols sur Perros ???
Hé ben , NON !

Naissance du club

Le club est né au Bar-Pizzeria le Rest’à Terre à Ploumanac’h le 16 juillet 1999 avec comme premiers membres du bureau : Pdt et vice-pdt-Yannick le Gall et Charly Buquen, secrétaire et adjoint-Patrick Blum et Alain Guillerme, trésorier et adjoint-Michel Maurice et Jean-Louis Turlin.

Il est né avec pour but premier de faire annuler l’arrêté municipal.

Ce qui ne s’est pas fait sans difficultés, vu la volonté de la mairie d’ouvrir en grand le parapluie des responsabilités, aveuglée par les nuisances possibles à la pratique de notre activité et ne voyant pas le plus pour l’image de Perros.

Il aura fallu près de deux ans de démarche pour faire annuler cet arrêté.

Reconnaissance de l'activité

Ceci fait, le club s’est attelé à faire reconnaitre ses sites principaux auprès des collectivités concernées, avis des maires, autorisations des propriétaires, etc…

Il a aussi œuvré à leur agrandissement et leur sécurisation.

Restructuration des espaces aériens

Puis est arrivée la restructuration des espaces aériens au plan national.

L’aérodrome de Lannion alors en classe « E » et donc autorisé au vol-libre est passé en classe « D », interdisant notre pratique dans sa CTR. CTR qui couvre la quasi-totalité de nos sites.

Breizh-y-z’ailes a dû négocier âprement à nouveau pour obtenir auprès des autorités aériennes cette fois, une dérogation pour pouvoir continuer à voler sur les sites du Trégor.

Ces négociations avec le chef d’aérodrome, donneront lieu à l’élaboration d’un protocole règlementant notre pratique dans la zone contrôlée.

Sans le travail Breizh-y-z’ailes, le vol-libre serait aujourd’hui, purement et simplement interdit dans le Trégor.

Défense de l'activité

Par la suite, le club devra encore défendre ses acquis auprès de Natura 2000, des « espaces naturels et randonnées » du conseil général ou des voisins récalcitrants.

Il y aura vraisemblablement encore des « combats » à mener pour défendre le vol-libre dans notre région.

Naissance du petit frère

Au cours de l’année 2009, le club décide « d’essaimer » et cela donnera la naissance de Plouéz’ailes, petit frère paimpolais de Breizh-y-z’ailes .

Plouéz’ailes recevra un excellent accueil de la part de la municipalité de Plouézec et vole désormais de de ses propres ailes.

quoi de  neuf en 2015 ?

l'Aviation Civile se retire de l'aérodrome de Lannion, un Service d'Information aux aéronef (AFIS) lui succède en juillet 2015. Le volume surveillé (ZRT) est maintenant réduit à un paralèllépipède centré sur la piste et borné à l'ouest par le segment "Champs-Blancs - radome de Pleumeur".

Exit la Classe "D" et la CTR, nous pouvons maintenant voler sur la Côte, de Perros à Saint Michel en Grève, en toute liberté mais dans le respects des règles du vol à vue.

Le bureau et membres BYZA

Depuis l’AG de Novembre 2015, le Conseil d'Administration de BYZA se compose de :

  • Président : Thierry Caldini,
  • Trésorier : Philippe Puisieux,
  • Secrétaire : Emmanuel Gendron,
  • Secrétaire adjoint : Eric Claudepierre,
  • Webmaster : Emmanuel Gendron,
  • Chargé de Communication et des Relations Institutionnelles : Guy Jaussaud,
  • Patrice Le Meur,
  • et Yannick Le Gall qui depuis le pays du mistral reste proche de ses chères falaises bretonnes

En 2016 BYZA c'est également 31 licenciés motivés, actifs et responsables.